Je compte déjà les jours

En programmant Tom Leeb, RTO 2018 a eu le nez creux. Impossible de coller une étiquette sur le fiston de l’humoriste, comédien et jazzman, Michel. Tom (28 ans) est un vrai OVNI élevé à l’américaine school, capable de monter un one-man-show, d’interpréter des rôles sur le petit et grand écran mais aussi de composer et d’interpréter (ce sera le cas lors de RTO 2018) des chansons. Rencontre.

Roanne Mag : « Pour le grand public qui ne vous connaît pas encore, qui est Tom Leeb ? Comment vous définissez-vous artistiquement ?

Tom Leeb : Un jeune artiste qui a puisé ses influences en Amérique et dans son enfance avec un père qui écoutait de la musique américaine et regardait des films américains. Je suis parti aux États-Unis à 18 ans pour approfondir tout ça. Et revenir avec des bagages solides, remplis de ses influences. Ma culture, que ce soit dans la musique, l’art de la scène ou le cinéma, est principalement anglo-saxonne.

R.M. : Un jour comédien, le lendemain chanteur puis humoriste seul en scène, il est difficile de vous mettre dans une case…

T.L. : Tant mieux (Rires) ! Et merci, car c’est tout ce que je recherche. Un artiste doit avoir l’opportunité de s’exprimer dans tout ce qu’il veut, que ce soit la scène, la photo… Ce n’est pas parce qu’il fait rire qu’il ne doit que faire rire. S’il a envie soudainement de chanter et d’émouvoir les gens, pourquoi pas ? S’il le fait bien et avec sincérité. J’aime tellement faire plein de choses. Sans doute que je tiens ça de mon père, lui qui travaille aussi énormément (musicien, acteur, humoriste, réalisateur, scénariste, Ndlr). Les chiens ne font pas des chats (Rires).

R.M. : Qu’allez-vous proposer dans le cadre du festival RTO ?

T.L. : Je vais reprendre des morceaux connus mais aussi interpréter d’autres à moi puisque mon album sort en octobre. Mon style musical, c’est de la Folk anglo-saxonne. C’est un genre très peu connu en France, basé sur des mélodies mélancoliques avec de la guitare très harmonique et mélodieuse.

R.M. : Ce ne sera pas la première fois que vous donnez un concert dans un restaurant…

T.L. : Je l’ai déjà fait. Ce n’est pas simple du tout, c’est une expérience intéressante, un vrai challenge. Dans tous les cas, ça reste de la musique. Si les gens peuvent être touchés et embarqués par un univers musical, c’est ce qui compte. Je suis très content de créer une proximité avec les Roannais qui me feront l’honneur d’être là, et de pouvoir les remercier un par un à la fin du concert. Je compte déjà les jours. »

Propos recueillis par Roanne Mag

L’Aventure (11 octobre) ; Le Bistrot des Princes (12 octobre)


*EP disponible à partir du 21 septembre, Roy Music.
L’album prévu pour 2019.

Are we too late - Tom Leeb